On en parle... mais


Qui sont les Citoyen(ne)s du Monde ?

par Georges KRASSOVSKY

La première constatation que l'on peut faire à propos des Citoyens du Monde est leur unanime adhésion aux valeurs humaines essentielles, telles que l'honnêteté, la justice, le respect de la vie et de la dignité de tout être humain. Ceci dit, il faut bien convenir que les Citoyens du Monde sont très divers. Parmi eux il y a des croyants et des athées, des gens "de droite" comme "de gauche", des nantis et des indigents, des enthousiastes et des sceptiques. Ils ont néanmoins tous une commune aspiration à un monde uni, autrement dit à l'unité humaine. L'unité ne signifiant pas l'uniformité, cela exclut toute atteinte à la diversité des cultures et au droit des peuples à disposer d'eux mêmes.

Concrètement, cette option devrait se traduire un jour par la création d'une Fédération Mondiale des Peuples Libres, sur des bases strictement démocratiques, cela va de soi. Ce qui est à l'opposé de tout totalitarisme et de toute domination d'un peuple sur un autre ou sur les autres. Cette précision est extrêmement importante et mérite que l'on s'y attarde. Le mondialisme que professent les Citoyens du Monde n'a rien de commun avec un quelconque "complot" qu'il soit réel ou imaginaire - en vue de la domination du Monde, les "conspirateurs" le plus souvent désignés à l'Est étant les Juifs, les Francs Maçons, les Musulmans, les Catholiques, les Russes et les Américains; c'est suivant l'appartenance idéologique de celui qui agite tel ou tel épouvantail. Eh bien, il faut que l'on sache que les Citoyens du Monde condamnent toute prétention au leadership et à l'hégémonie. Les visées impérialistes, d'où qu'elles viennent, les horripilent. La réforme des relations internationales qu'ils proposent n'a rien à voir avec toutes ces velléités paranoïdes. Elle consiste au contraire à remplacer tout rapport de force (dominant dominé) par une Constitution Mondiale qui serait à la base d'une jurisprudence transnationale et qui garantirait à tous les peuples la sécurité et l'indépendance.

Une autre mise au point qu'il est nécessaire de faire d'emblée consiste à préciser que les Citoyens du Monde ne sont constitués ni en association, ni en parti, et encore moins en secte. Et si c'est un "mouvement", c'est avant tout un mouvement dans les esprits et dans le coeur des gens. Un mouvement vers la paix, le désarmement, la non violence, le respect des Droits de l'Homme, la sauvegarde de la nature, la défense des valeurs culturelles, la prospérité pour tous. Tous ces objectifs seront atteints le jour où, dans tous les pays, il y aura suffisamment de citoyens qui parviendront à penser et à agir indépendamment en tant que Citoyens du Monde et non servilement, en tant que pions que l'on peut facilement manipuler et dresser les uns contre les autres.

Quelques mots encore au sujet du développement du mouvement des Citoyens du Monde dans les pays de l'Europe de l'Est. Il faut éviter que cela y prenne la tournure d'un embrigadement selon les méthodes communistes ou fascistes. Donc pas de propagande tambour battant, pas de prosélytisme. Il ne faut surtout pas chercher à convaincre ceux qui se montrent sceptiques ou réticents. A quoi bon? Tout être humain qui atteint la maturité d'esprit est en mesure de comprendre que, du fait d'être né sur cette planète, il est déjà d'office un Citoyen ou une Citoyenne du Monde. Il se comportera donc en conséquence, sans avoir besoin de directives ou de mots d'ordre de qui que ce soit. Quant aux immatures, pour ne pas dire aux "infantiles", il vaut mieux les laisser "mûrir", leur adhésion purement formelle au mouvement ne pouvant qu'être préjudiciable à ce dernier. Par conséquent, il n'y a pas lieu de se polariser sur le nombre des Citoyens du Monde, le vrai problème consiste non à en recruter le plus possible, mais à donner à ceux qui se déclarent déjà tels la possibilité de se rencontrer. Ce qui revient à dire qu'il faut créer partout où il y a des Citoyens du Monde (et il y en a partout!) des Centres locaux dans lesquels ils puissent se retrouver. Une fois réunis, c'est tout naturellement qu'ils vont prendre des initiatives et envisageront toutes sortes d'actions destinées à témoigner de leur solidarité avec tous les habitants de la Terre.

UNE ÉLITE QUI S'IGNORE

Quitte à paraître une fois de plus prétentieux, je tiens à dire que je suis fermement persuadé de faire partie dune élite, celle que représentent les Citoyens du Monde. Il ne fait pas pour moi l'ombre d'un doute que ce sont là les hommes et les femmes les plus intelligents de notre temps. N'est il pas notoire, en effet, qu'ils ont été les premiers à comprendre que la voie mondialiste est la seule issue possible à l'inextricable complexité des problèmes du monde moderne? Problèmes consécutifs à la division de l'humanité en Etats-nations, tous engagés dans une impitoyable concurrence économique et une absurde course aux armements. La solution, selon toute évidence, consiste à limiter la souveraineté des États au profit d'instances mondiales supranationales, dont les prérogatives pourront être établies par la suite, l'essentiel étant que lesdites instances soient élues démocratiquement et aient une base fédérative.

L'excellence des Citoyens du Monde ne se limite toutefois pas à leur supériorité intellectuelle, elle se révèle également par leur qualité de cur. Le mondialisme n'est pas seulement une construction mentale qui satisfait un besoin de clarté et de logique, c'est au moins autant l'aspiration à mettre un terme à toutes les souffrances humaines consécutives à l'antagonisme des États: les guerres, la misère, la criminalité, la dégradation de l'environnement. Considéré sous cet angle, le mondialisme apparaît comme une version ultime de l'humanisme.

Il est grand temps que les Citoyens du Monde prennent conscience de la valeur qu'ils représentent et de la responsabilité qui leur incombe. Dispersés à travers le monde, souvent méconnus dans leur propre pays, ils n'en constituent pas moins l'avant garde de l'humanité, un gage de survie pour l'espèce humaine tout entière. Le 3ème millénaire sera mondialiste ou il n'y aura plus personne pour célébrer le 4ème...

***

homepage FCE <=