Edito 95


« L’erreur est de concevoir l’universel comme opposé à la diversité du particulier; de ne pas penser leur articulation en termes de complémentarité mais de substitution, de ne pas prendre en compte, concrètement, la nécessaire unité de la diversité. »

(Guy PEYRONNET)

La mondialisation contre le mondialisme

La confusion semble voulue et les médias en usent mondialement. Cependant, ne soyons pas dupes: la mondialisation invoquée dans la plupart des cas ne se réfère guère à des principes fédéralistes mais vise exclusivement à faire accepter les intérêts de quelques puissances économiques et financières. Oui, la mondialisation économique s’oppose à la mondialisation politique et culturelle, telle qu’elle est proposée en termes de mondialisme.

La mondialisation économique aspire plutôt à consacrer définitivement la subordination des pays les moins riches aux plus riches et à s’approprier la personne humaine. Le fédéralisme mondialiste, au contraire, se donne comme objectifs - moyennant des structures politiques foncièrement démocratiques - l’égalité culturelle des peuples et l’émancipation de l’individu en tant que citoyen du monde.

« Au lieu de fabriquer des citoyens du monde, la mondialisation fabrique des masses de déshérités que la haine réchauffe... » note Philippe VIAL à ce sujet dans la revue ‘Charlie-Hebdo’ (28 février 1996).

« Qui sont les Citoyens du Monde? » C’est Georges KRASSOVSKY qui s’applique [dans ce numéro] à répondre à cette question souvent posée. Le mondialisme a déjà une longue histoire et une riche culture, souvent ignorées. Nous poursuivons notre voyage à travers la pensée fédéraliste avec Albert EINSTEIN dont les idées sur la paix et le fédéralisme restent trop méconnues.

Le mondialisme sortira bien un jour de l’ombre des concepts rigides qui dominent un peu partout à l’heure actuelle. Cela bouge déjà: les activités mondialistes reprennent de l’ampleur et nous les citoyens pouvons accélérer le processus.

Face à la mondialisation sauvage, les « CDM » proposent la mise en oeuvre de contre-pouvoirs démocratiques, inspirés des principes universellement applicables du fédéralisme et dont la promotion est devenue une des priorités du bulletin FCE.

J.P.

Les autres Editos

homepage FCE <=